Mon chien et moi nous cachons derrière les arbres

Il avait de beaux yeux et la gastro et je suis tombée amoureuse.

Il y a quatre ans, j'ai eu la première rencontre avec Dante dans un magnifique refuge en Connemara, en y repensant c'était en fait assez romantique. Nous nous sommes promenés ensemble les matins Irlandais et il était nouveau là-bas. Ils m'ont demandé de lui donner un nom et étant donné que je suis assez émotive et romantique, j'ai décidé qu'il serait pour moi Le Chien. Avant de le ramener à la maison, il a passé un mois au refuge, alors que je déménageais et pendant ce temps, le personnel avait observé ses réactions vers les autres chiens. On m'a dit qu'il ne pouvait pas être un chien pour moi et que le comportement qu'il montrait pourrait être trop difficile à gérer. À l'époque, je n'avais aucune connaissance du comportement canin, mais j'avais l'impression que je saurais faire, étant donné que j'avais toujours eu des chiens dans ma vie. J'ai donc décidé de l’adopter.

Lorsque Dante arrivait à la maison, la première chose qu'il a fait,  fut de lever sa patte arrière sur une boîte de vinyles, la deuxième fut de changer complètement ma vie.

Les premières promenades sur le bord de la mer à Salthill étaient intenses. A la vue de tous les chiens, il aboyait, il se lançait vers eux en émettant des sons que je ne pourrais jamais décrire : c' était probablement quelque chose entre un dindon et un blender. Jusqu'au jour où, après avoir vu deux chiens passer à côté de lui, il a redirigé sa frustration et il a mordu un monsieur en passant et depuis ce moment il y’a eu plusieurs morsures.

J'ai décidé alors de chercher de l'aide, j'ai commencé à faire des séances avec un éducateur canin jusqu'à ce qu'un jour je me suis dit que je pouvais essayer à commencer à devenir éducatrice de chiens moi-même et c'est ce que j'ai fait. Je me suis embarqué dans un génial voyage avec une merveilleuse école appelée AniEd qui m'a aidée à acquérir une grande connaissance du comportement canin et m'a ouvert les yeux sur ce monde merveilleux. Pendant mon cours, j'ai aussi commencé à travailler sur le comportement de Dante avec une comportementaliste merveilleuse chez AniEd, qui nous a aidés et nous aide toujours beaucoup.

Mais ce n'est pas un article sur ma formation en éducation canine, ni sur le moyen de comment mettre en place un programme de modification du comportement pour un chien spécial (pour cela, je conseillerais de contacter un bon éducateur / comportementaliste certifié dans votre région pour commencer un voyage approprié) ceci c’est plus une narration pour tous ceux qui ont traversé ou traversent ce que Dante et moi sommes en train de traverser, pour leur faire savoir qu'ils ne sont pas seuls, et pour leur offrir notre expérience en cadeau.

Avant de continuer à raconter mon histoire, je tiens à dire que je n'aime pas les termes «réactif» ou «agressif» ou «problématique» car je ne pense pas qu'ils soient justes pour décrire un être et sa personnalité dans son ensemble. Donc à partir de maintenant je vais juste utiliser le mot spécial, parce que tout le monde est spécial :)

12645247_10153779889075306_443092685248941467_n.jpg

J'ai consacré les quatre dernières années de ma vie à Dante. Je l'aime à la folie, je l'aime plus qu’il aime la nourriture, j'ai aimé le chemin que nous avons pris ensemble, mais je ne vais pas mentir, il a été extrêmement difficile et il l'est toujours. J'ai adapté toute ma vie à lui. Ma relation, ma vie sociale, ma carrière et ma santé mentale ont tous souffert des limites que j'ai mises en place pour gérer la vie de Dante au mieux de mes capacités.

L'une des choses les plus difficiles à vivre lorsqu'on vit avec un chien spécial est l'immense sentiment d'isolement que l'on perçoit. Vous êtes exclus de tout événement social, que ce soit une promenade ou même prendre un verre sur une terrasse par une belle soirée d'été. Vous vous concentrez sur le fait que votre chien est à la maison et que vous devez revenir vers lui parce qu'il ne peut pas être inclus dans votre vie quotidienne. Au cours des quatre dernières années, je n'ai pas beaucoup voyagé, j'ai dû refuser de nombreuses invitations, je devais me cacher derrière d'innombrables voitures, arbres et buissons et je devais rentrer chez moi à la hâte pour retourner chez Dante.

J'ai dû entendre beaucoup de gens me dire que j'exagérais, un autre me suggérait de ramener le chien au refuge, ou pire encore certains m’ont dit au visage que je devais le piquer. Alors, si vous êtes une éducatrice canine, les gens vous compliquent encore plus, disant que vous avez fait un travail terrible et que vous n'allez jamais réussir dans votre carrière parce que votre chien est un si mauvais exemple de votre travail. Tout ça se coince dans votre tête et un sentiment de détachement et de refus envers votre chien commence a se créer.

Ça c'est la pire chose car elle vous empêche de vivre ce voyage avec acceptation, sérénité et bonne volonté. Si vous avez décidé de faire un tel voyage, il est essentiel de prendre soin de votre santé mentale, car vous en avez besoin pour aider votre chien. Il est très difficile de se détacher de ce sentiment de déception, qui est alimenté par la façon dont la société réagit aux chiens spéciaux. Depuis que nous sommes enfants, le monde nous enseigne que deux choses existent: bonnes et mauvaises, mais en réalité, cette distinction n'est pas appropriée pour décrire les comportements et les êtres.

Le comportement est la conséquence de beaucoup de choses, y compris l'environnement, les expériences passées et la génétique. Le comportement affiché par un chien ou un humain dans une certaine situation est beaucoup plus complexe que la simple connotation du bien et du mal. Pensez à chaque fois que vous vous sentez stressé ou frustré et peut-être avez réagi d'une manière dont vous n'étiez pas fier, cela peut arriver mais cela ne détermine pas qui vous êtes dans tous les aspects de votre vie. Néanmoins, selon les règles de la société quand un chien affiche un certain comportement, il est immédiatement considéré comme mauvais et nous portons cette étiquette avec nous.

Il m'a fallu beaucoup de temps pour modifier ce sentiment de peur, de déception et de frustration chaque fois que Dante réagissait sur quelqu'un ou quelque chose. Mais dans le moment vous pouvez vous concentrer sur la grande image, sur la vie de votre chien en dehors de l'objet de frustration, de peur, d'excitation et vous vous dites que c'est juste un comportement, qu'il n'y a pas de mauvaise connotation, vous arrivez à vous détendre, pour guider votre chien vers un meilleur chemin et pour l'aider à apprendre à faire face à des situations qui pourraient le rendre anxieux, craintif ou frustré.

tree.jpg

Et alors.

1. Trouver un comportementaliste certifié

La première chose à faire est commencer à aider votre chien à apprendre comment répondre aux défis de sa vie de manière détendue et sans stress. Pour faire ça, il est fondamental de mettre en place un programme de modification du comportement avec un BON éducateur / comportementaliste certifié. Idéalement, un comportementaliste chien serait la meilleure option, mais si vous trouvez un bon éducateur responsable, il vous réfère à un comportementaliste si jugé nécessaire. En tant que propriétaires de chiens, quand nous sommes à la recherche d'un éducateur / comportementaliste, nous sommes habituellement débordés avec les noms des professionnels et au début, nous ne pouvons pas décider lequel choisir. Assurez-vous de vérifier les méthodes qu'ils utilisent, vous devriez être à l'affût des termes suivants: renforcement positif, sans force, utilisation de la récompense, méthodes humaines. Vérifiez leurs formations et les ateliers suivis. Vous pouvez demander d'aller observer un cours si vous avez des doutes et que vous voulez voir comment ils fonctionnent. Travailler avec un bon éducateur / comportementaliste aidera non seulement votre chien, il vous aidera également à entrer dans un cadre d'esprit en bonne santé.

2. Patience et exercice

Alors, comment pouvez-vous commencer à changer votre état d'esprit? Patience et exercice. Chaque fois qu'il y a une situation où votre chien réagit ou se comporte de manière qui vous décourage , anxieux ou stressé, respirez profondément, et répétez-vous encore et encore: "C'est juste un comportement", "c'est juste comme ça que mon chien répond à ce défi en ce moment», «cela ne définit pas qui est mon chien et qui je suis». Ne vous laissez pas tomber quand il y a une situation dans laquelle vos chiens réagissent, cela peut arriver, nous ne pouvons pas tout contrôler. Voyez chaque situation difficile comme une opportunité d'appliquer ce que vous avez appris et d'apprendre à chaque fois quelque chose de plus.

3. Concentrez-vous sur les bons moments, les petites victoires et l'amour

Essayez de vous concentrer sur toutes les bonnes choses que vous aimez dans la relation avec votre chien. N'oubliez pas de faire des choses que votre chien apprécie, si possible dans un environnement sûr et géré, des choses qui vous font éprouver de petites victoires et qui peuvent renforcer la relation avec votre chien et vous donner de bons souvenirs à regarder plus tard. Regardez votre chien renifler la brise printanière avec les yeux fermés, ou câliner à vos côtés à la fin d'une journée difficile, profiter de ce regard qu'il vous donne dans des temps incertains et du bonheur qu'il montre en déplaçant des pierres sous l'eau dans un hiver froid, venteux et pluvieux après-midi pendant que vous attendez gel sur la rive, attendez ça c'est peut-être trop spécifique à mon chien, mais vous avez l'idée :)

4. Faites-en un jeu et souriez aux moments difficiles

Pensez à tous les endroits que vous avez découverts en évitant d'autres chiens, de nouvelles promenades, de nouveaux buissons, de nouveaux moments de la journée dont vous ignoriez l'existence, après avoir caché d'innombrables heures derrière les voitures, vous pouvez même réaliser que s'ils ont des égratignures et vous n'êtes pas le seul maladroit en stationnement, encore une fois c'est très spécifique mais c'est juste pour faire un exemple de comment trouver des choses qui vous font sourire même dans la situation où vous pensez que vous ne pourriez pas.

5. Rappelez-vous que vous n'êtes pas le seul

Et c'est tout l'intérêt d'écrire ce blog. VOUS N'ÊTES PAS SEUL. Il y a d'innombrables personnes qui passent par ce que vous êtes, nous sommes tous cachés soit à la maison ou derrière un arbre ou une voiture au moment des horaire des balades normales mais nous sommes là. Si vous connaissez quelqu'un d'autre qui a partagé sa vie avec un chien spécial, parlez-lui, discutez ensemble des temps difficiles et réjouissez-vous ensemble des victoires. Si vous ne connaissez personne, n'hésitez pas à m'écrire et ne vous inquiétez pas, je serai plus qu'heureuse d'entendre parler de chaque buisson où vous vous êtes  caché.

6. Prenez soin de vous

Enfin et surtout, n'oubliez pas de prendre soin de vous et de vos besoins. Ne vous mettez pas en deuxième position ou vous risquez d'alimenter un sentiment de ressentiment envers votre chien qui vous empêchera de rester sur le bon chemin au cours de ce voyage. Pleurez les fois où vous avez besoin de pleurer, réjouissez-vous en criant, en sautant ou en dansant la Macarena les fois où vous vous réjouissez, derrière les arbres personne ne vous verra de toute façon ;) mais faites-le, vous êtes important et vous faites du bon travail. vous méritez des récompenses aussi. Aussi, danser sur la Macarena, c'est juste un comportement de toute façon.

Caterina Lodo